1954/55 Commando au Congo,Kilubi, Caserne, safaris

Kilubi 1955 6 heures du matin, il fait très froid la nuit la toilette se fait près des chutes avant le petit déjeuner de 7 heures. Rangement des tentes et alentours du camp Repérage des alentours de la Centrale, exercice terminé rntour au camp Un feu de camp est allumé pour la nuit cela évite l’approche de certains animaux 

                                    

2lème jour de safari  Déblayer et nettoyer les alentours du camp les corvées, eau  qui se trouve à 12 km du camp, remplir le camion citerne

3lème jour de safari A 10 km de notre campement visite des grottes. Raid (une attaque) sur la Centrale de la Kilubi s’infiltrer dans la Centrale déposer un écrit sur chaque turbine ce qui signifie que le sabotage est réussi , mission terminée à 23 heures nous quittons le camp pour exécuter ce raid (l’attaque de la Centrale). La manœuvre se termina à 2 heures 30 du matin.

safari-commando-kilubi-1953-1.jpg safari-commando-kilubi-1953-2.jpg 

4iéme iour de safari Balisage d’une DZ.

5lème iour de safari 5 heures 30 du matin nous quittons notre campement  RAS  

6lème jour de safari 7 heures 30 quartier libre toute la matinée au club endroit de distraction soit en jouant aux cartes,monopoly, jeux de société en dégustant une bonne bière du coin (la Simba).

7lème jour de safari 7 heures 30 rassemblement pour le programme , construire un radeau pour traverser le lac.

 safari-commando-kilubi-1953-3.jpg safari-commando-kilubi-1953-7.jpg 

safari-commando-kilubi-1953-6.jpg safari-commando-kilubi-1953-8.jpg 

8,eme jour de safari visite des grottes situées à 20 km de notre logement.

9me iour de safari Construction d' un pont en lianes

10ème jour de safari Consacrée à la construction du pont

11lème iour de safari Visite d'un village indigène à 30 km

Fin du safari Kilubi Nous quittons la Kilubi, direction la base de Kamina remettre nos équipements en ordre

safari-commando-kilubi-1953-9.jpg safari-commando-kilubi-1953-10.jpg

                                  safari-commando-kilubi-1953-12.jpg

Le traim traim reprend Réveil 7 heure toilette, petit déjeuner et la parade, Drill  rapport du médecin à l’infirmerie, rapport du commadant à  11 heures

entrainement-paras-1955-1.jpg entrainement-paras-1955-17.jpg

entrainement-paras-1955-16.jpg entrainement-paras-1955-15.jpg

entrainement-paras-1955-14.jpg entrainement-paras-1955-13.jpg 

entrainement-paras-1955-9.jpg entrainement-paras-1955-10.jpg

entrainement-paras-1955-12.jpg entrainement-paras-1955-8.jpg 

entrainement-paras-1955-5.jpg entrainement-paras-1955-4.jpg 

entrainement-paras-1955-3.jpg entrainement-paras-1955-1.jpg

 entrainement-paras-1955-2.jpg stanleyville-61.jpg

        Entraînement - Piste obstacles - Safaris étude de langue locale Swaeli

stanleyville-101.jpg  stanleyville-97.jpg

stanleyville-75.jpg stanleyville-67.jpg 

parachutage-6.jpg caserne-parastanleyville-2.jpg

caserne-parastanleyville-4.jpg caserne-parastanleyville-5.jpg

caserne-parastanleyville-7.jpg caserne-parastanleyville-6.jpg 

caserne-parastanleyville-8.jpg stanleyville-40.jpg

caserne-parastanleyville-12.jpg stanleyville-39.jpg

stanleyville-38.jpg para-53-contact-population-2.jpg

                                                caserne-parastanleyville-1.jpg

Une journée en bref : Levé 7h salut au drapeau, réfectoire Après débute la journeé par  petit P.T. (Physical Training) de 15 minutes Drill  Inspection et  vérification de notre équipement et armement Nous avons aussi reçu l’ordre Les corvées chambrée. Corvées jardinnage entretiens du parterre caserne. Retirer les hautes herbes se trouvant aux alentours des tentes et faire un coupe-feu car le risque d’incendie existe, surtout en saison sèche. En coupant ces herbes, je me suis mis à me gratter sur tout le corps en me demandant pourquoi ? Je constate que je n’étais pas le seul à me gratter, les copains aussi. On s‘est rendu compte après un certain temps pourquoi tout le monde se grattait.en effet, en coupant les herbes, on propulsait dans l’air une multitude de poussières, genre de poil a gratter imperceptible et pas facile à éviter. La seule solution pour s’en défaire était d’aller se baigner tout près des chutes de la Kilubi mais surtout de se changer complètement avec du linge propre en espérant en être tout à fait débarrassé Corvée réfectoire pour midi.Sports pour toute la Compagnie, football, natation constitué de béton situé à quelques km en dehors du camp.

stanleyville-1954-6.jpg stanleyville-1954-9.jpg

safari-kilubi-2.jpg stanleyville-1954-7.jpg

stanleyville-1954-8.jpg safari-kilubi-3.jpg

Après souper distribution du courrier, rassembler les copains punis de salle de police (ils sont au cachot après le souper, jusqu’au matin). 

Soirée Séance de cinéma  ou jeux aux cartes.Sortie en ville   

stanleyville-1954-1.jpg stanleyville-1954-2.jpg

stanleyville-1954-3.jpg stanleyville-1954-4.jpg

stanleyville-1954-5.jpg safari-kilubi-1.jpg    

Armement :  Un Bren-Gun. un tromblon lance-grenades et un équipement tireur d élite par sous-sec- tion. Un mortier 2”. par section.Une équipe anti-char existe à la section état-major. Elle est équipée du fameux fusil anti-char «Rifle Boy» qui sera remplacé par le Piat et de deux mitrailleuses Vickers.

safari-kilubi-4.jpg safari-kilubi-5.jpg 

safari-kilubi-6.jpg sandoa-kilubi-operation-survie-94.jpg

Equipement :  Au début de l'instruction, les commandos sont équipés comme les soldats britanniques en 1940 en plus ils reçoivent la veste en cuir et le «toggle rope» (cordes pouvant être attachées, bout à bout et utilisées pour franchir des obstacles).

sandoa-kilubi-operation-survie-100.jpg sandoa-kilubi-operation-survie-101.jpg 

saut-camion-1952-2.jpg saut-camion-1952-4.jpg 

saut-camion-1952-8.jpg saut-camion-1952-11.jpg

Le sac bergham et les chaussures type commando ne sont distribués que peu de temps avant le départ pour l'Italie.La veste camouflée type «smocke» et le sac de couchage n'apparaissent à la 4e Troupe qu'au retour d'Italie.

saut-camion-1952-10.jpg saut-camion-1952-12.jpg 

saut-camion-1952-13.jpg saut-camion-1952-14.jpg

                                saut-camion-1952-15.jpg

Pour la Campagne d'hiver en Italie '43-'44. le «duffle coat» blanc était prévu mais il n'arrive que lorsque les Belges sont sur l'île de Vis.Le matériel nécessaire à l'entraînement tels que dinghies. cordes, filets de camouflage, munitions, grenades, explosifs, booby-traps se trouvent à l'état-major de la troupe.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site