Opération Red Bean 1978 les Paras belges au Shaba

  
 
1971 Le badge Pegasus sur les deux manches remplace le badge «Corée», comme plus tard sur la manche gauche. Le «Blue Badge» fait référence à la couleur de l'Organisation des Nations Unies, le lion aux forces armées belges.  
1973 Le Régiment est engagé dans une opération humanitaire non armée, au Niger. 520 tonnes de vivres sont parachutées par la Force Aérienne et le Peloton Rav Air du CE Para.
1974 Des véhicules partis de Belgique et conduits par du personnel du 1 Para, 2 Commando et 3 Para vont ravitailler les populations sinistrées, d’avril à août, à partir de Tahoua vers le nord en effectuant quelque 230.000 km et transportant 3.805 tonnes de vivres.  
1978 Mai « Opération Red Bean ». Quelque 1.000 hommes provenant de toutes les unités du Régiment interviennent au Shaba après un atterrissage d’assaut sur l’aérodrome de Kolwezi suivi de l’occupation de la ville et de patrouilles vers l’extérieur pour venir en aide à la population d’expatriés menacée par une invasion de rebelles venus de l’Angola.Après l’évacuation de quelque 2.300 personnes, un bataillon reste sur place jusqu’en juillet et assure la sécurité dans plusieurs centres miniers importants.Le Régiment perdra un homme dans l’opération.
  
 
 
 
Para comando operation red bean kilwezi 32 comando operation red bean kilwezi
 
 Para comando operation red bean kilwezi
 
 kolwezi-shaba-1978-para-belge
 2.gif200c141left.gifc141left.gifCommando bérêt vert class 1952
 
 
     Text 1
 
kolwezi-jounaux-4.jpg kolwezi-jounaux-5.jpg
 
           drapeau-belge.gif     1978 Opération Red Bean à Kolwezi      france.gif
 
La moitié du 2ème Bataillon Commando et la Compagnie Antichar Para-Commando participent en mai 1978 à l’opération humanitaire à Kolwezi au Shaba (ex-Katanga) pour porter secours aux populations européennes et Zaïroises.   
 
  
 
16 mai 1978  3 jours après l'invasion des rebelles Katangais 11 heures 30 le bataillon parachutiste belge est enfin mis en alerte avec départ éventuel sur préavis de douze heures, à Kolwezi un bataillon parachutiste zaïrois à été largués et se rendent maîtres de l'aérodrome.
 
comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi 5
 
 
comando operation red bean kilwezi 6 comando operation red bean kilwezi
 
Para comando operation red bean kilwezi 19
   
 
  
                            Merci à Eric Lagneau pour les photos
 
 
 
 
 drapeau-belge.gif17Mai 1978  L 'état major général belge étudie la mise en œuvre éventuelle du régiment para-commando tandis que l'état-major du régiment planifie aussitôt les implications d'une saisie et du contrôle de l'aérodrome de Kolwezi durant 72 heures.10 heures
 
 france.gif Le Régiment étranger de parachutiste  ( La Légion étrangère ) de Calvi reçoit ses munitions au moment où les Forces Armées zaïroises évacuent une partie de Kolwezi et que commencent les grands massacres perpétrés par les rebelles et par des sympathisants katangais locaux sur les populations noires et blanches de Kolwezi.A 20 heures  le cabinet de crise de Bruxelles décide l'envoi du régiment para commando qui est mis en état d'alerte vingt minutes plus tard pour partir le lendemain à 18 heures et être parachuté à l'aube du 20 mai ( soit sept jours après l'attaque des rebelles katangais).
 
  
 
 Paratroop belgium 5 200 C 1
 
 
 
kolwezi kolwezi 
    Text 1
kolwezi kolwezi
 
adjt-chef-oms-1-para kolwezi-sergent-tinant-et-vanderveken                                                                                              Adj chef Oms
progression-route willem-driessens-marcel-leblicq-daniel-hardy-et-jean-luc-dessambre.jpg 
drapeau-belge.gif Un fait ahurissant sinon criminel  Jeudi 18 mai à 12 heures, la radio et la télévision belges annoncent le départ des Para commandos pour Kolwezi. Relayée par les postes étrangers, la nouvelle est captée aussitôt par les rebelles. Le premier C 130 belge décolle à 13 heures, il sera suivi de 7 autres, de 8 Boeïng 727 de la Salera, de 2 Boeïng 727 militaires transportant 1.171 hommes, 25 jeeps blindées et 80 tonnes d'équipement. Le 19 mai les 16 appareils atterrissent à Kamina entre 14 et 23 heures. Il faut apprécier la rapidité d'exécution des Para commandos et la comparer aux indécisions et atermoiements des décideurs politiques.
drapeau-belge.gif Le jeudi 15 mai à 15 heures 30, les Légionnaires du 2è REP ont décollé de Corse à destination de l'aérodrome de N'Djili Kinshasa où ils atterrissent le lendemain à 8 heures 30 à bord d'avions C 141 fournis par l'aviation américaine. Ce 19  REP sautera sur Kolwezi à partir de midi. Effectivement, les légionnaires sauteront à 16 heures 40 avec trois compagnies sur l'ancien aérodrome de Kolwezi accueillis par des tirs désordonnés, ils progressent vers la vieille ville rencontrant les premiers européens, sont attaqués par trois auto-mitrailleuses Panhard dont deux seront détruites avec à bord d'une des deux, le lieutenant zaïrois Amici identifié le lendemain par le capitaine belge Para commando Marchal qui l'avait connu deux ans plus tôt au centre d'entraînement commando zaïrois de Kotakoli où Marchal était à l'époque instructeur.
 
Cet épisode rentre dans le cadre des mystères de l'opération sur Kolwezi car on ignore aujourd'hui si ces trois véhicules blindés étaient aux mains des rebelles katangais,ce qui paraît peu probable ou s'ils appartenaient à une unité de l'armée zaïroise patrouillant sans liaison radio ni autres avec le de REP.
 
 
drapeau-belge.gifLe samedi 20 mais  à 6 heures le premier des huit C 130 transportant les Paras commandos belges décolle de la base de Kamina et à 6 heures 30, 500 Paras commandos effectuent un atterrissage dit d'assaut sur l'aérodrome de Kolwezi tenu par les parachutistes Zairois commandés par le major Mahele.
 
 
comando operation red bean kilwezi
 
comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi
 
comando operation red bean kilwezi
 
               comando operation red bean kilwezi
 
 
 
 comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi
 
 
drapeau-belge.gifDe l'aérodrome où ils viennent d'atterrir, les Belges voient sauter la 4è compagnie du 2 REP et des éléments d'appui à trois kilomètres à peine.A 7 heures, les premiers contacts entre Paras belges et français sont établis à l'Hôtel de la Manika. Des accords sont pris : les Français et les Zaïrois rétabliront l'ordre et les Para commandos belges évacueront les civils européens, le 1er bataillon para belge occupant la vieille ville.
 
 
 
comando operation red bean kilwezi
 
 
15 heures, le premier sergent major para commando Cuypers va chercher 33 civils européens à 30 kilomètres en direction de Nzilo sans rencontrer de rebelles.
 
para-belge-kolwezi-1.jpg para-belge-kolwezi-2.jpg 
 
para-belge-kolwezi-4.jpg para-belge-kolwezi-3.jpg
 
para-belge-kolwezi-5.jpg para-belge-kolwezi-6.jpg 
 
para-belge-kolwezi-7.jpg para-belge-kolwezi-8.jpg 
 
para-belge-kolwezi-9.jpg para-belge-kolwezi-10.jpg
 
drapeau-belge.gifDimanche 21 MAI : 1927 civils ont été évacués par les paras commando Belge et les C 130 de la force aérienne. Des patrouilles de Para commandos sont poussées jusqu'à 50 km autour de Kolwezi sans rencontrer de rebelles, les colons belges et portugais refusent de se laisser évacuer.A midi, le dimanche 21 mai, l'Ambassadeur de Belgique au Zaïre, Monsieur Ritteweger de Moor arrive de Kinshasha pour s'entretenir avec les para commandos et les refugiés.
 
 
 
comando operation red bean kilwezi Para comando operation red bean kilwezi
 
  
 
Le Maréchal  Mobutu  arrive peu après avec L'ambassadeur de France et la presse internationale
 
drapeau-belge.gifLundi 22 mai à 13 heures, les Paras commandos belges ont quitté Kolwezi après en avoir reçu l'ordre du ministre de la Défense nationale. 130 europées dont  la majorités des Belges et plus de 500  Zairois ont étés assassinés par les rebelles et plus de 20.000 Européens ont été évacués .
 
  
                Text 1
 
 
             
 
 
 
 
 
comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi
 
comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi
 
  
 
 
 
  
 
comando operation red bean kilwezi comando operation red bean kilwezi 21
 
          comando operation red bean kilwezi
 
kolwezi-shaba-1978-para-belge-12.jpg kolwezi-shaba-1978-para-belge
 
kolwezi-shaba-1978-para-belge  kolwezi-shaba-1978-para-belge-4.jpg
 
                                      kolwezi-shaba-1978-para-belge-3.jpg 
 
kolwezi-shaba-1978-para-belge  kolwezi-shaba-1978-para-belge
 
KOLWEZI-1978-CONGO KOLWEZI-1978-CONGO 
 
KOLWEZI-1978-CONGO KOLWEZI-1978-CONGO
 
1978 Est l'année des opérations «haricots rouges».  Le bataillon prend part à l'opération humanitaire armée, à Kolwezi, une ville minière dans la province du Shaba (ex-Katanga) au Zaïre (Congo). Durant les troubles de 2300 personnes, des compatriotes et d'autres citoyens européens, ont été évacués pendant les mois de Mai et Juin. Une délégation de 3 Para est reçu par le Roi Baudouin.  
 
1979  Opération Green apple à Kitona     
L’opération « Green Apple ». Le 2 Commando renforcé séjourne dans la Bas-Zaïre pendant quelque six semaines pour calmer les inquiétudes des Européens de Kinshasa et du Bas-Zaïre. Mission dissuasive et d’instruction de militaires congolais. 
 
Février  1979  le 2ème Bataillon Commando, sous les ordres du Lieutenant-Colonel Bem De Clerck est envoyé au Zaïre (ex Congo belge) pour instruire des Unités des Forces Armées Zaïroise (FAZ) pendant une période de 6 semaines au camp de Kitona.  
 
 
 
 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site