Stanleyville 24 Novembre1964 Nos Paras Commandos sautent sur stanleyville

                  2.gif      c141left.gif                   2.gif

  c141left.gifCommando bérêt vert class 1952

200 gifc 1200 gifc 1

            24 et 26 Novembre 1964  Opération Dragon Rouge et Noir

    Ce jour là, le 24 novembre 1964, les paras belges sautent sur Stanleyville

  

  

 

     Text 1

 

 

       Para belge libere stanleyville 1964      Parachutiste commando belgium stanleyville 64 liberation otages

  

 

       Text 1

 

 

                                 

 

 

 

                Operation dragon rouge et noir enfer a stanleyville otages liberer para commando belge 8

  

 

 

 

   

 

 

 

 

  

 

 

  

 

Un détachement du bataillon participera à des opérations humanitaires et Black Dragon Rouge Dragon au Congo Stanleyville Des milliers de citoyens sont libérés des mains des rebelles L’Opération Dragon Rouge, RED DRAGON en anglais, est l'une des missions les plus spectaculaires militaires menées au cours de la guerre froide. Il s'agissait d'un vol de plus de 4.000 miles par l'USAF C-130 transportant des parachutistes belge para-commando de sauvetage des otages détenus depuis plus de trois mois dans la ville congolaise de Stanleyville. L'Afrique était un endroit instable dans les années 1960, encore plus que ce qu'elle est aujourd'hui. L'ancienne colonie belge du Congo, désormais connu sous le nom du Zaïre, a obtenu son indépendance en 1960, et presque aussitôt devenu le site de chaos. Une nouvelle crise a éclaté, les rebelles congolais se faisant appeler "Simba" rebellés contre le gouvernement. Le gouvernement congolais se tourne vers les Etats Unis de l'aide.    

  

 

                                                                ommegang stanleyville 1964

 

 

   

 

                               

 

 

 

 

  

 

    

24 novembre 1964 6 heures du matin… 546 para-commandos belges suatent sur Stanleyville . Effet de surprise total. « Dragon rouge », la plus grande opération de sauvetage humanitaire de notre histoire commence, quatre ans à peine après l’indépendance de notre ancienne colonie…

Stanleyville est rapidement bouclée et plusieurs centaines d’Européens des Belges pour la plupart , retenus en otages depuis 6 mois par la rébellion simba, sont libérés. Hélas, dans la confusion générale, les rebelles ont eu le temps de massacrer une trentaine d’hommes, de femmes et d’enfants. Sans compter ceux qui ont connu le même sort sur la rive gauche du fleuve Congo

L’opération « Dragon rouge » est considérée comme une réussite. Les para-commandos belges ont rempli leur mission : un maximum d’otages sont sains et saufs.

Le surlendemain, l’opération « Dragon noir », sur Paulis, à 350 kilomètres au nord de Stanleyville, est encore plus risqué.  Mais là aussi, plusieurs centaines d’otages sont libérés. D’autres, beaucoup d’autres, disséminés dans les vastes zones en rébellion et tenus pour « irrécupérables », devront subir la vindicte des Simbas.

 

    

      

  

 

 

  

24 novembre 1964 Embarqués à bord de C 130 américains, les paras sautent sur Stanleyville. L'opération ‘Dragon Rouge’ vient de débuter les paras libèrent les otages et les évacuent vers l'aéroport. Le 26 novembre, les paras sautent sur Paulis. Prise par surprise, les troupes rebelles sont mises en déroute. L'opération ‘Dragon Noir’ est un succès. Otages libérés et militaires se replient à Kamina, prêts à rentrer en Belgique.Sous le poids de la pression internationale, l'action est stoppée.La population belge réservera un accueil enthousiaste aux paras à leur retour.

             

                     Le retour des Paras a Bruxelles ( Page suivante )

  

 Text 1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×